AfriGO



Ma cherie Paris


Une semaine après. Une semaine après la tragédie perpétrée par les assassins terroristes islamistes qui a cherché d’enterrer ton désir de vie ouverte, gaie et joyeuse et franche comme une jeune fille, une soeur, une épouse et une mère du Monde tout entier, je t’écris ces deux mots pou.r venir au secours aux blessures que les assassins ont marqué sur ton corps et ton coeur sanglant Je t’écris  simplement pour t’affirmer notre sublime et eternel principe de lien et di vie ensemble: JE T’AIME.

Je t’aime Paris pour tout ce que tu représentes pour nous, pour moi en particulier, noir et africain. Je t’aime Paris et en t’aimant avec ce désir de tendresse et d’affection, j’aime toutes tes filles et fils qui sont tes habitants. Morts ou vivants je les aime avec douceur et  chaleur qui émane de mon coeur tropical. Une semaine après le douloureux départ des jeunes de Bataclan, de Saint-Dénis, de la Petite Camboge, de la Rue Voltaire, de les Halles, mon coeur ne fait que battre pour toi Paris et pour toute la France, notre Terre commune. La France comme une mère qui nous a offert le don de la langue, du langage en toutes ces expressions verbales et gestuelles. La France qui nous a couvert de tendresse, de chaleur en différents moments de la vie aussi bien en Europe qu’en Afrique Noire.

Et toi, Paris comment vis-tu ces temps-ci aussi douloureux, aussi envénimeux de mains assassines de tes enfants d’Outre-mer nés et crus en France, puis ensuite armés pardes  bandits fanatiques et psychopathiques de daesh et d’un certain monde musulman?

Comment pleures-tu tes morts, tes filles et fils qui ont cherché refuge en toi en venant s’habriter dans tes angles de vie, bistrots, théatre, restaurants, Universités etc….?

Paris, Ville-mère, Ville-lumière, Ville de tous les temps et de tous les peuples de la Terre, reçois mes mots d’attention et de  reconnaissance et tranforme-les en énergie de Vie et de Paix qui caractérise toujours ton humus d’acceuil et d’intégration  culturelle. Ne te décourage guère, chère Paris. Tu n’es pas seule. Depuis l’assassinat de tes fils et filles chèrs de Charlie Hebdo et  de Kosher le 7 et le 9 janvier dernier, le Monde entier a compris le sens vrai de ton existance comme ville et comme terre  d’acceuil des citoyens du monde. Chère Paris, ta culture est faite d’acceuil, d’étude, de voyage et de recherche. Déjà nos frères et soeurs africains d’antan qui ont eu la chance de t’avoir connue come Senghor, Aimé Césaire, Léon Gontran-Damas, Alioune Diop, Jacques Rabémananjara, Bernard Dadié nous parlaient de toute cette énergie quand ils nous raccontaient leur avventure à Paris. Ta vocation Paris est le cosmopolitisme et l’ouverture d’esprit que j’ai tout le temps expérimenté quand je visite Paris et mes amis Oratoriens de Saint-Eustache au Chatelet Les Halles. Le vendredi 13 novembre a été pour toi et pour nous tous qui aimons la vie, la joie, la semplicité et l’ouverture d’esprit une date néfaste et extremement obscurantiste à marquer. Mais cela ne doit absolument pas arreter la force illuministe et sentimentale qui font de toi, Paris, une Ville-Lumière, laique et spirituelle dans le sens plus vaste du terme. Car Paris, tu es laique et en meme temps sprituelle d’autant plus que tu sais te poser en écoute des sons, des vois et des gestes de tous la parents humains du Monde. Tu sais écouter, tu sais valoriser et tu sais accompagner avec humilité les pas des personnes songeuses du beau, du bien et du bon come notre jeune compatriote Valeria Solesin de la Sorbonne que les maudites mains assassines des islamistes ont brusquement effacée de la face de la Terre. Que ces assassins soient maudits à jamais et pour toujours.

Encore une fois je te dis merci Paris, pour ta bonté et ta douceur vers les cultures du monde que tu accueilles et tu nourris  depuis des siècles et qui constituent aussi ta vraie force vitale et sentimentale. Chère Paris, notre fille belle et notre amie de  coeur, je saisis l’occasion de cette missive pour te poser et nous poser cette douloureuse questione: Si tes fils illustres tels que Voltaire, Montesquieu, Emile Zola, Géorges Sand, Edith Piaf, René Caillé,  Charles Beaudelaire, Jacques Prévert, Verlaine, Victor Hugo….Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Lévi-Strauss, Jacques Brel….L. Senghor, Emanuel Mounier….François et Danielle Mittérand étaient vivants, quelle aurait été leur réaction contre les assassins islamistes (à traduire nécessairement en justice pour leur condamnation) et leurs mots de confort aux familles et aux personnes déplorées et en chagrin pour les douleurs? Je crois que la réponse à cette demande nous donne la force de continuer à vivre, à rever et à s’engager encore plus fort pour un monde Beau et Joyeux que la mémoire des morts et de blessés de janvier e de novembre 2015 nous encourage à batir. Chère je te prie de recevoir mes chaleureuses accolades et de les transmettre à toute la France, à ses habitants, aux Institutions de l’Etat et en particulier à toutes les communautés et familles éplorées. Je te rassure mon amitié et fraternité. Personne ne pourra jamais interrompre notre sentier commun.

Bon réveil et Bonjour Paris, Ville des Peuples, des Cultures, des Nations! Ville-Lumière!!

Ton ami et fils italo togolais Jean-Pierre Sourou Piessou

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *